Le repaire d'un mystérieux "sursaut radio" d'origine cosmique débusqué

Le repaire d'un mystérieux
04/01/2017 21:46

Pour la première fois, des astronomes sont parvenus à localiser avec précision la source d'un "sursaut radio rapide", phénomène cosmique mystérieux: il proviendrait d'une galaxie naine située à plus de 3 milliards d'années-lumière de la Terre, révèle mercredi une étude.

Les "sursauts radio rapides" ou FRB (Fast radio bursts) sont des flashs d'ondes radioélectriques très énergétiques mais aussi très brefs car ils ne durent que quelques millisecondes.
 
Mis en évidence pour la première fois en 2007, ils intriguent depuis dix ans les scientifiques qui cherchent à comprendre ce phénomène qui semble trouver son origine ailleurs que dans la Voie lactée, notre galaxie. Pour le moment, seuls 18 FRB ont été repérés.
 
L'an dernier, des chercheurs ont découvert que l'un d'entre eux, mis en évidence en novembre 2012 par le radiotélescope Arecibo à Porto Rico, se répétait mais de façon irrégulière. Une équipe internationale conduite par Shami Chatterjee, de Cornell University (Etats-Unis) a traqué ce FRB 121102 en utilisant le Karl Jansky Very Large Array (VLA), un réseau de radiotélescopes situé au Nouveau-Mexique.
 
"Jusqu'à présent, ce FRB avait été seulement détecté par des radiotélescopes à une seule antenne, avec une résolution plus basse. Là nous avons réussi à préciser d'où il provient grâce à des télescopes à plus haute résolution", explique à l'AFP Shami Chatterjee.
 
En 83 heures d'observations pendant six mois en 2016, le VLA a détecté neuf sursauts de ce FRB. "Pendant un bon moment, nous n'avons rien obtenu puis il y a eu une une série de sursauts qui nous a donné tout ce dont nous avions besoin", déclare Casey Law de l'Université de Californie à Berkeley dans un communiqué.
 
Le télescope optique Gemini North à Hawaï a ensuite permis d'établir qu'à cette localisation précise se trouve une galaxie naine située à plus de 3 milliards d'années-lumière de la Terre. "Une humble et modeste galaxie", selon Shriharsh Tendulkar, de l'Université McGill de Montréal.
 
Cela montre que les sursauts radios rapides ne viennent pas de notre galaxie, en tout cas en ce qui concerne ce FRB, ajoute-t-il. ...


Recherche
En bref Voir plus


Les articles les plus lus
Buzz
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles

*: champ obligatoire

Météo

ensoleillé

8 °C

25/03/2017