La Banque mondiale propose au Maroc une feuille de route pour booster son économie à l'horizon 2040

La Banque mondiale propose au Maroc une feuille de route pour booster son économie à l'horizon 2040
Source : Huffpost Maghreb
17/05/2017 13:00

Comment faire pour que le Maroc accélère sa croissance économique et devienne un pays émergeant en 2040? En créant des emplois pour les jeunes et en modernisant son économie et ses institutions publiques.

 Telle est la principale conclusion du dernier mémorandum économique de la Banque mondiale (BM) consacré au Maroc, intitulé "Le Maroc à l’horizon 2040: Investir dans le capital immatériel pour accélérer l’émergence économique". Le rapport, rendu public lundi par la BM, a été présenté le lendemain lors d'une conférence-débat organisée à la Fondation d'Attijariwafa Bank, tenue à Casablanca. Il analyse les performances économiques, ainsi que les opportunités de développement à saisir et les obstacles à surmonter pour le Maroc. Le rapport apporte également une feuille de route pour définir les réformes susceptibles d’améliorer les indicateurs économiques et sociaux en une génération. "Le Maroc a tout ce qu'il faut pour accélérer son processus de développement. Le pays a réussi à réduire la pauvreté (ndlr, selon les derniers chiffres du HCP), à diversifier son économie et à développer ses infrastructures avec notamment un projet phare, celui du port Tanger Med", a reconnu d'emblée Marie-Françoise Marie-Nelly, directrice des opérations de la BM pour le Maghreb et Malte. "Passer à la vitesse supérieure" Le rapport est le fruit de deux années de recherches et d’analyses menées en étroite collaboration avec les autorités marocaines. "Il tombe à un moment opportun, pour nous, notamment avec la nouvelle législature", souligne la responsable de la BM. Le document souligne, en effet, les avancées économiques et sociales réalisées par le Maroc au cours des quinze dernières années. Pour la BM, le pays a engagé des réformes visant à accroître la productivité, à améliorer le niveau de vie, à créer des emplois et à à renforcer les institutions. Un processus appuyé, souligne le rapport, par l'arrivée d'une nouvelle Constitution en 2011 qui appelle à consolider les droits des citoyens marocains, à élargir leurs opportunités et à améliorer le cadre de gouvernance. Toutefois, le pari de l'émergence n'est pas encore gagné pour le Maroc. Que faut-il faire pour que le Maroc passe à la vitesse supérieure? Selon Marie-Françoise Marie-Nelly, il "faut un changement de paradigme économique" par l'instauration d'une véritable économie politique du changement qui passe avant tout par la prise en compte du capital immatériel. "Le pays devra encore approfondir et intégrer ses réformes sectorielles et de la gouvernance s’il veut stimuler son développement et permettre à son économie de converger avec les pays d’Europe du Sud", explique le rapport. Des "voies à suivre" Pour y parvenir, la BM donne les "voies à suivre". Celles-ci concernent, d'abord, le chômage des jeunes qui reste "particulièrement préoccupant". "Le Maroc est à même de créer des emplois et de mener les réformes nécessaires pour améliorer la productivité de son économie et les conditions de vie de sa population", soulignent les auteurs du rapport. Le royaume doit revoir son modèle économique afin de devenir plus compétitif, d’accroître sa productivité et d’instaurer des conditions équitables pour les investisseurs, quelle que soit leur taille. "Cela permettra au secteur privé de prospérer et de créer des emplois, en particulier pour les jeunes et les femmes", estime la BM. Le Maroc devra donc investir davantage dans son capital humain, notamment dans deux secteurs "cruciaux sur le long terme", à savoir, l’éducation et la santé. Pour qu'un "miracle éducatif" puisse se faire dans le royaume, il faut moderniser l'ensemble du système éducatif, préconise le mémorandum, en se concentrant sur l’amélioration des performances, de la gouvernance et des résultats. ...


Recherche

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n°……

*: champ obligatoire

Météo

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale