Présidentielle française : Retour sur les moments forts d'une campagne hors norme

Présidentielle française : Retour sur les moments forts d'une campagne hors norme
Source : France24 International
21/04/2017 16:00

À la veille du premier tour de l’élection présidentielle en France, le scrutin n’a jamais été aussi incertain. Retour sur une campagne aux innombrables rebondissements.

  • La surprise Fillon

Désigné comme le troisième homme de la primaire par les sondages, François Fillon remporte, le 27 novembre 2016, la primaire de la droite et du centre avec plus de 66 % des voix. À moins de six mois de l'élection présidentielle, l'ancien Premier ministre s'illustre comme le nouvel homme fort du parti Les Républicains après avoir écarté Nicolas Sarkozy, éliminé dès le premier tour, et Alain Juppé, le favori des sondages. 

Le candidat de la droite, à qui l'élection présidentielle semble alors quasiment promise, axe sa campagne sur la probité. "Pour moi, c'est une question fondamentale, on ne peut pas diriger la France si on n'est pas irréprochable", lance-t-il face à Alain Juppé, lors du débat de l'entre-deux-tours le 24 novembre.

  • François Hollande renonce

C'est une première sous la Ve République : le président sortant François Hollande annonce, le 1er décembre 2016, dans une courte allocution télévisée, qu'il ne briguera pas de second mandat. Le chef de l'État justifie son choix en évoquant les "risques que ferait courir une démarche (...) qui ne rassemblerait pas largement autour d'elle". Quelques jours plus tard, Manuel Valls quitte Matignon pour se lancer dans la course à la présidentielle et participer à la primaire de la Belle Alliance populaire.

  • L’inattendu Hamon

Élu avec près de 59 % des voix lors de la primaire de la gauche, Benoît Hamon fait mentir les études d’opinion et s'impose face au favori, Manuel Valls. "Je suis profondément attaché au respect des engagements pris. Benoît Hamon est désormais le candidat de notre famille politique", déclare l'ancien Premier ministre depuis son QG de campagne, avant de le rejoindre rue de Solferino pour la traditionnelle photo de famille au siège du Parti socialiste. Le défi est de taille pour le nouveau candidat du Parti socialiste : rassembler l'aile droite de sa formation. ...

 

 


Recherche
En bref Voir plus


Les articles les plus lus
Buzz
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles

*: champ obligatoire

Météo

ensoleillé

8 °C

25/03/2017