À trois mois, un bébé est soupçonné de terrorisme

À trois mois, un bébé est soupçonné de terrorisme
Source : public.fr
19/04/2017 21:00

C'est peut-être l'une des histoires les plus invraisemblables depuis le passage à l'année 2017...

Il est vrai qu'il faut prendre les menaces terroristes très au sérieux. Mais il y a des limites. C'est au Royaume-Uni que cela s'est déroulé. Un bébé de trois mois devait voyager afin de rejoindre sa famille en Floride. Au lieu de passer 10 heures à bord d'un vol qui était censé le mener Outre-Atlantique, le nourrisson a été convoqué une dizaine d'heures à l'ambassade américaine de Londres pour un interrogatoire. The Telegraph rapporte qu'Harvey Kenyon-Cairns serait soupçonné par les autorités américaines de terrorisme... Il devait passer ses premières vacances à Orlando en compagnie de son grand-père, Paul Kenyon. Et pour se rendre aux États-Unis, il faut remplir un formulaire de demande de visa.

Parmi les questions susceptibles d'être posées aux visiteurs étrangers, il y a celle-ci : "Cherchez-vous à vous engager ou avez-vous été engagé dans des activités terroristes, d'espionnage, de sabotage, ou de génocide?". C'est d'ailleurs à cette interrogation le grand-père de 62 ans, s'est visiblement trompé, en cochant la case "oui" pour le document de son petit-fils. Une simple erreur pour de grandes conséquences. "Je n'arrive pas à croire qu'ils n'ont pas compris que c'était une erreur et qu'un bébé de trois mois était incapable de nuire", a-t-il raconté au Guardian. ...


Recherche
En bref Voir plus


Les articles les plus lus
Buzz
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n°……

*: champ obligatoire

Météo

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale