Affaire du jeune homme à la Ferrari : Hammouchi tape du poing sur la table ! [Vidéo]

Affaire du jeune homme à la Ferrari : Hammouchi tape du poing sur la table !  [Vidéo]
Source : LesInfos.ma
19/04/2017 13:10

Suite à l'affaire mettant en scène un jeune homme en état d'ivresse avancé au volant d'une Ferrari et, provoquant des accidents de la voie publique, le patron de la DGST-DGSN, Abdellatif Hammouchi, s'implique et entend s'assurer qu'aucun passe-droit ne soit pris en compte. 

L'affaire a défrayé la chronique et la vidéo a inondé les réseaux sociaux ! Et pour cause, on y suit les frasques d'un jeune homme - manifestement issu de la bourgeoise marocaine aisée - en état d'ivresse avancé le 17 avril dernier, déboucher des bouteilles de champagnes au volant de sa Ferrari avant de profiter également d'une soirée très arrosée. Après la fête, le jeune homme, très alcoolisé, est filmé dans la matinée à côté de son véhicule accidenté et de nombreuses autres voitures également cabossées. On l'entend également "se moquer de l'agent chargé d'établir le constat"... 

Si cet incident a suscité un certain émoi sur la toile, la résolution de cette enquête - toujours en cours - inquiète également. Les internautes marocains, notamment, ont tristement l'habitude d'entendre des affaires similaires au cours desquelles les contrevenants d'une origine sociale aisée ne sont pas inquiétés par la justice. Une politique du deux poids, deux mesures qui a malheureusement cours dans notre société. Et bien, cette affaire dérogera à la règle ! 

Selon nos confrères du 360, citant des sources sécuritaires, le patron du pôle DGST-DGSN, Abdellatif Hammouchi exige que l'enquête aille jusqu'à terme, et en appelle à un traitement juste, équitable et fermement impartial. Et d'ajouter selon la même source que "tous les Marocains sont égaux et doivent par conséquent répondre de leurs actes, quel que soit leur milieu social".

Un communiqué de la DGSN indique cependant que deux agents de police sont maintenus en garde-à-vue pour les besoins de l'enquête. Le premier relève de la préfecture de police de l’Océan, à Rabat et était chargé de la gestion des procédures sécuritaires à l'endroit où a eu lieu l’accident; tandis que le second occupe la fonction d'inspecteur de police relevant de la Direction des accidents de la route, en charge de la constatation des faits, en l'occurrence.

Ledit communiqué ne précise toutefois pas ce qui est reproché aux deux agents mais assure que l'enquête se poursuivra avec l'ensemble des protagonistes afin d'établir les responsabilités de chacun et les traduire, le cas échéant, devant le parquet judiciaire. 


Recherche

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n°……

*: champ obligatoire

Météo

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale