La décompensation du gaz butane est en bonne voie

La décompensation du gaz butane est en bonne voie
Source : le360
02/11/2016 01:45

Kiosque360. Avant de passer à l’étape décompensation, l’Etat vient d’adopter la libéralisation de l’importation du gaz butane, ce qui lui permettra une réduction de charge sur ce poste.

Le gaz butane est l’un des gros postes de la caisse de compensation. Dans son édition du jour, L’Economiste rapporte que pas moins de 8,7 milliards de DH ont été misés pour la subvention de ce produit. Sur le plan unitaire, la subvention a été réduite de 2.760 DH (vs 3.651 DH l’an dernier) en raison de la baisse des cours à l’international. En dépit de ces replis, la subvention du prix de la bonbonne de gaz (dont le prix a été figé depuis 1990) est de 32,6 DH pour la bouteille de 12 kg et 8,8 pour celle de 3 kg. Hors subvention, le prix aurait été de 72,6 DH pour la bonbonne de 12 kg et 13 DH pour celle de 3 kg.

 

Ceci dit, la charge du gaz butane dans la caisse de compensation s’est chiffrée à 3,7 milliards de DH contre 5 milliards l’an dernier. Il s’agit d’une baisse de 26%, tout de même. Dans ce total, 82% de cette charge est destinée aux bonbonnes de 12 kg, 14% à celles de 3 kg et 4% pour celles de 6 kg, sachant de ce marché croît annuellement en moyenne de 5%.

 

Il faut savoir que cette subvention ne profite pas toujours aux particuliers, bien au contraire. S’ils bénéficient de cette aide à hauteur de 38%, le reste est partagé par d’autres secteurs comme l’agriculture.

 

En attendant d’avancer sur la réforme de décompensation du gaz butane, l’amont a connu une avancée avec la suppression de la procédure spéciale de régulation des importations. Celle-ci est entrée en vigueur en juillet 2016. Aujourd’hui, l’intervention de l’Etat se limite au remboursement des frais de transport du butane en vrac et au soutien du prix au niveau de la distribution après de le toilettage opéré au niveau même de la structure du prix. Cela s’est, ainsi, traduit par la suppression de la prime de transport pour les centres emplisseurs. Résultat: une augmentation des marges pour toute la chaîne, particulièrement les distributeurs de gaz. La hausse accordée aux centres emplisseurs est de 15 DH la tonne. Idem pour les sociétés de distribution. Les dépositaires ont, en revanche, bénéficié d’un réajustement de 50 DH la tonne sur les bouteilles de plus de 5 kg et 30 pour celles de moins de 5 kg. Même les détaillants en ont profité avec une marge qui a augmentée de 5 DH.


Recherche
En bref Voir plus


Les articles les plus lus
Buzz
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n°……

*: champ obligatoire

Météo

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale